• Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Google+ - White Circle

L'arrivée des radars de stop... pas tout à fait mais presque.


Vous avez certainement entendu parler de nouveaux radars... les radars de stop.


Voici la photo du premier installé en France, il est situé à Yerres dans l'Essonne.


Sauf que ce radar n’en est pas un : il s’agit d’un dispositif de vidéo-surveillance par caméra combiné avec un système de lecture automatique des plaques d’immatriculation (LAPI).


Il détecte les véhicules qui ne marquent pas l'arrêt au stop et envoie la scène directement aux policiers municipaux, qui n'ont plus qu'à dresser un PV électronique.


Le contrevenant n'est pas arrêté lors de l'infraction mais reçoit quelques jours ou semaines après un avis de contravention dans sa boîtes aux lettres qu'il est particulièrement difficile de contester car en matière de contravention les procès-verbaux font foi jusqu'à preuve contraire.


Et surtout, comment contester une infraction dont vous êtes informé a posteriori ?


Lors de la phase de test, ce nouveau radar a enregistré jusqu'à 500 infractions en une journée.


Le non-arrêt absolu à un feu rouge fait l'objet d'une amende forfaitaire de 135 euros et entraîne un retrait de quatre points sur le permis.


En cas de contestation, si le Tribunal estime que vous êtes coupable, l'addition peut se corser puisque la peine maximale est de 750 € et peut être complétée d'une suspension du permis de conduire pouvant aller jusqu'à 3 ans...


Ce système va-t-il se généraliser ?


Et vous, êtes-vous pour ou contre ?


Rubrique sur les feux rouges

#avocat #avocatauxerre #fauxradars #radarsfactices

Articles à l'affiche
Articles récents