• Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Google+ - White Circle

Alcool et conduite, le cocktail à éviter...


Vous pensez tout savoir sur l'alcool et la conduite ou votre capacité à conduire après avoir consommé de l'alcool?

Un rafraichissement des mémoires est toujours bon, voici les grandes règles à connaître...

  • Réglementation sur l'alcool et la conduite


Si vous êtes titulaire du permis de conduire depuis plus de 3 ans et que votre permis n'est pas probatoire, il vous est interdit de conduire si vous dépassez les seuils suivants :


  • concentration d'alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,50 gramme par litre,

  • ou concentration d'alcool dans l'air expiré égale ou supérieure à 0,25 milligramme par litre.


Pour les conducteurs novices, la loi est même encore plus stricte:

Si vous êtes titulaire d'un permis probatoire ou que vous êtes en apprentissage anticipé, encadré ou supervisé, il vous est interdit de conduire si vous dépassez les seuils suivants :


  • concentration d'alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,20 gramme par litre,

  • ou concentration d'alcool dans l'air expiré égale


La réglementation s’applique à tous les jeunes conducteurs pendant :

  • 3 ans après l 
’obtention du permis, la perte de 12 points ou l'annulation de son permis

  • 
2 ans si le permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée.


Vous pouvez retrouver les sanctions ici.

Mais comment savoir sans pratiquer un éthylotest que l'on a atteint ces seuils ? Vous trouverez ici la réponse...

  • Équivalence entre les différents alcools


Les quantités consommées chez soi ou chez des amis sont souvent supérieures à celles servies dans les débits de boisson (jusqu'à 2 ou 3 fois plus).


Une grande quantité de boisson peu alcoolisée apporte autant d'alcool qu'une faible quantité de boisson très alcoolisée.

  • Taux d'alcoolémie en fonction du sexe et du poids


Le poids et le sexe du consommateur ont une incidence sur le taux résultant de la consommation alcoolique.

  • Temps d'élimination de l'alcool


Si l'alcoolémie peut légèrement varier en fonction de l'âge, du poids, du sexe ou selon que l'on est ou non à jeun, le temps d'élimination de l'alcool demeure en toute circonstances d'au moins une à deux heures par verre d'alcool dose bar.


Rien ne permet d'accélérer ce processus.


Quelle que soit la quantité d'alcool consommée, le taux maximal d'imprégnation de l'organisme est atteint :


  • une demi-heure après une absorption à jeun

  • une heure après une absorption au cours d'un repas


En revanche, il faut beaucoup de temps pour éliminer l'alcool. Un sujet en bonne santé élimine 0,1 à 0,15 g/l d'alcool par heure.

Contrairement aux idées reçues, ni le café salé, ni une cuillerée d'huile ni de grands verres d'eau, ni aucune autre recette ne permet d'éliminer l'alcool plus rapidement pas plus que d'échapper à un contrôle des Forces de l'Ordre.

Boire ou conduire... il faut BIEN choisir !

#avocat #avocatauxerre #alcool #avocatalcool #conduiteétatalcoolique #conduirealcool

Articles à l'affiche